vendredi, 27 novembre 2020 23:15

Quand la toute-puissance humaine s'invite dans l'Église

Écrit par

Notre amie Edith Tartar-Goddet, psychologue et psychothérapeute, présidente de l’AP2E (Association Protestante pour l’Education et l’Enseignement), membre du comité de rédaction de "Lignes de Crêtes", était particulièrement qualifiée pour traiter ce sujet délicat : comment réagir quand une communauté ecclésiale se trouve confrontée à un « pervers narcissique » mû par un « fantasme de toute-puissance » ? Un type de personne qui peut se reconnaître à trois caractéristiques principales: « elle  se croit omnisciente » ; « elle se croit omnipotente » ; « elle est omniprésente ».

Le livre se présente comme une sorte de manuel, donnant des clefs pour diagnostiquer et réagir face à une telle personnalité, qui se révèle particulièrement destructrice pour les individus et pour la communauté. Les six chapitres de l’ouvrage nous conduisent ainsi d’un exposé des faits illustré d’exemples concrets à l’examen de réponses possibles (chap. 5: Que faire ?) y compris « les réponses bibliques, théologiques et liturgiques » qui font l’objet du chapitre 6. En annexe, plusieurs fiches pratiques immédiatement utilisables.

L’autrice traite de l’Eglise et des communautés ecclésiales protestantes mais ce qu’elle dit peut être transposé sans difficulté aux communautés catholiques. Et l’on songe particulièrement à la lettre du Pape François, datée du 20 août 2018, mettant en lien abus sexuels, abus de conscience et abus de pouvoir.

C’est que les Eglises, comme le souligne Edith Tartar-Goddet, sont particulièrement fragiles face à ces personnalités perverses pour plusieurs raisons : une volonté toute chrétienne d’ accueillir et de respecter chacun qui peut conduire à tolérer des actes de violence qu’il faut absolument condamner, en ayant bien conscience que la nécessaire sanction de ces actes est à distinguer d’un jugement porté sur les personnes ; une confusion fréquente entre situation de conflit, qui nécessite médiation, et actes de toute-puissance qui relèvent d’un tout autre traitement. Dans tous les cas le silence est la pire des solutions et la nécessité d’agir, et de le faire de manière collective, après avoir analysé les faits, est soulignée dans tout l’ouvrage.

Le dernier chapitre oppose judicieusement toute-puissance humaine et toute-puissance divine. A l’inverse de la personne humaine en toute-puissance, Dieu « se limite lui-même et volontairement, pour donner de l’espace ou "de l’air" à ses créatures, pour respecter leurs libertés de choisir et d’agir par elles-mêmes (p. 175)». « La toute-puissance de Dieu est celle de l’Amour. (p. 176) » « Et c’est dans l’impuissance du crucifié que la toute-puissance de Dieu donne toute sa mesure. (p. 177) » La manière dont Jésus résiste à la tentation de toute-puissance humaine (cf. Lc 4, 1-13) est riche d’enseignements : il ne se réfugie pas dans le déni mais objecte aux propositions du diable en citant l’Écriture, c’est à dire en se fondant sur une parole qui, parce qu’elle est habitée par l’Esprit de Dieu, ne le laisse pas seul.

On aura compris qu’avec ce livre, que chaque communauté chrétienne aurait avantage à avoir sous la main en cas de difficulté, Edith Tartar-Goddet accomplit une œuvre particulièrement utile et salutaire.

Jean-Louis Gourdain



Diffusion par Olivétan / 234 pages /
16 €
ISBN : 9782354795276
(déjà disponible sur Internet, en librairie le 4 janvier 2021)

Voir la fiche de l'éditeur

Voir le site de l'AP2E (Association protestante pour l'éducation et l'enseignement).


Plus dans cette catégorie : « Genèse de la laïcité
Connectez-vous pour commenter

Abonnement à la Lettre Électronique

Donnez votre adrélec, puis recopiez à droite les caractères apparaissant à gauche.

captcha 

Coordonnées

CdEP - 67 rue du Faubourg St Denis
PARIS Xème
Métro : Château d'eau - Strasbourg St Denis

  • Tel : 01 43 35 28 50
Vous êtes ici : Accueil Publications Culture Livres lus Quand la toute-puissance humaine s'invite dans l'Église