Des images et un slam

17 novembre 2015 By

       Une nouvelle fois en quelques mois, il a fallu "consacrer une heure aux événements", écouter les élèves, leur parler, répondre aux questions... Puis se rassembler pour une minute de silence. Je voulais partager avec vous bribes d'anecdotes, images et musique... (oui, musique : et du slam encore ! qu'il faut que vous écoutiez...)     

            Après l'effroi glaçant du vendredi soir (j'en connais, des amateurs de rock, et des très proches...), la télé jusqu'à pas d'heure sans y croire, la stupeur hébétée du samedi après une nuit où le sommeil a fui... arrivent les souci du dimanche :  bon, qu'est-ce que je vais faire / dire, demain, avec mes élèves, au lycée ? Et puis la lassitude : « Encore ?!!! 10 mois après "Charlie", faut remettre ça, en classe... » et l'on sent comme un poids encore plus lourd sur les épaules. À cause du nombre épouvantable de victimes ; de l'impression qu' « on n'en finira donc jamais ? » ; ça fait "déjà vu", et cependant non, c'est du jamais vu, de l'impensable... En même temps, comment ne pas en parler en classe ? Bien sûr qu'il faut le faire...  

            Comme pour la dernière fois (... c'est affreux de dire cela), je me suis tournée vers les dessins, moi la prof de lettres, qui trouve pourtant si facilement les mots. J'ai parcouru tout Internet pour trouver, piocher, copier/coller des dessins, des photos, et concocter un montage de diapos à passer. J'en ai vu beaucoup, des documents iconographiques, beaux, drôles, émouvants, d'autres d'un goût un peu douteux... Celui-ci (Marianne qui pleure) m'a paru le plus beau et le plus touchant de tous :     

  marianne pleure

            J'ai retenu 24 dessins, et la 25è slide/vue, c'est moi qui l'ai fabriquée, bricolée, car je voulais terminer sur une parole/image d'espoir. J'ai donc réalisé un petit photo-montage qui exprimerait ce que je ressentais, et que les élèves ont bien aimé :   

 vive Vie ensble

            A la réunion des élèves du CVL1 à laquelle j'assistais, d'abord, puis dans ma classe de 2nde l'heure suivante, j'ai commencé par leur demander si quelqu'un avait un proche qui était à Paris ce soir-là, ou connaissait quelqu'un qui... Oui, l'une était au Stade de France ; un autre a un ami dont une amie a été blessée... etc. Plusieurs sont concernés via des amis communs, blessés, ou présents dans le quartier. Je n'ai pas envie d'en dire plus.

            Au-delà de cela, et de leur ressenti à tous, une demande d'information sérieuse a émergé, "pour comprendre", car, aux questions du CPE, beaucoup ont dit "s'informer via les réseaux sociaux" ! Reconnaissant d'ailleurs que c'était largement insuffisant... Heureusement, des collègues d'histoire géo avaient eux aussi prévu cartes, textes, montage diapo, pour tenter d'expliquer clairement les tenants et les aboutissants de tout cela (la Syrie, l'Irak, Daesh, etc. tout cela est loin et surtout confus pour eux). J'ai récupéré le montage d'un collègue d'histoire, je lui ai passé mes dessins et images, à plusieurs profs, on a vite tout mis en commun sur le réseau Intranet du lycée, dans le dossier accessible aux profs... pour que les collègues qui le voulaient aillent chercher nos petites productions. Heureusement (bis), parce que la page d'Éduscol, pourtant vantée par la ministre sur France Inter, est assez pauvre, je trouve... Que du bla-bla général et de bon sens, des fiches toutes faites pré-existantes, mais rien de concret et d'utilisable pour nous aider dans ce cas-. Les collègues ont beaucoup travaillé par eux-mêmes, utilisé des vidéos et articles du Monde, d'Arte, le site Le Café pédagogique...  

            Dans ma classe de 2nde, il y a beaucoup de silence et de pesanteur, des mines graves, des questions sur Vigipirate, ce qu'on pourrait faire ou ne plus faire maintenant ; sur comment lutter contre "ça" (= le terrorisme), vaste question... ; des questions, ou par moments du silence... que les 2 profs que nous étions ont accueilli aussi. J'ai proposé d'écrire, de dessiner ; peu l'ont fait. On sentait torpeur et abattement. Même au CVL, c'était plus lourd comme ambiance qu'en janvier, où colère, révolte et discussions entre élèves s'exprimaient. C'est vrai que ma 2nde est une classe qui participe peu d'habitude, où la parole est difficile... Dans d'autres classes, au contraire, il y a eu des d'échanges ; c'était variable.   

            Au CVL, d'eux-mêmes, certains élèves ont dit qu'il faudrait être attentif aux élèves musulmans, qui vont se sentir très mal, ne pas les stigmatiser, ça va de soi, mais aussi les entourer, une jeune fille s'exclamant « Ils n'ont pas à s'excuser ! De quoi que ce soit ! » et chacun de se promettre d'intervenir s'il assistait à une quelconque mise en cause de ces élèves par d'autres. J'ai aimé cette parole, ce souci de l'autre...

            Au moment de la minute de silence, j'ai demandé à mes élèves qu'on se tienne par la main, « parce que j'en ai besoin » ai-je dit, et nous avons été une vingtaine accrochés les uns aux autres par les doigts et les paumes... c'était un geste d'affection, de force et de solidarité, nous étions unis dans une chaîne, j'ai préféré le silence comme cela, main dans la main, le vivant mieux (si je puis dire) qu'en janvier... Mais j'ai vraiment regretté qu'une fois encore cette minute de silence ait lieu au sein de chaque classe (consignes de sécurité, paraît-il... ???), alors que c'est si important de se rassembler, de s'unir, d'être tous ensemble, dans ces moments-là...  

            Si je l'avais vue plus tôt, j'aurais aussi passé sans hésiter une seconde cette vidéo / ce clip des Étudiants Musulmans de France : je suis tombée dessus par hasard sur le site du Monde, j'ai été bouleversée en les écoutant et les regardant, seule face à mon écran. Avec un texte qui rappelle ceux de Grand Corps Malade et les mêmes visages que ceux de "mes" élèves, ils disent « tout »...

              Écoutez-les :   ici   ou 

 coeur 3 religions republ

 

1. CVL = Conseil de Vie Lycéenne, instance où des lycéens, élus par les élèves, se réunissent avec CPE (Conseillers Principaux d'Education = la "Vie scolaire"), la direction, des professeurs volontaires... pour donner leur point de vue, idées et suggestions, sur la vie du lycée. 

 

 

 

Connectez-vous pour commenter

Abonnement à la Lettre Électronique

Donnez votre adrélec, puis recopiez à droite les caractères apparaissant à gauche.

captcha 

Coordonnées

CdEP - 67 rue du Faubourg St Denis
PARIS Xème
Métro : Château d'eau - Strasbourg St Denis

  • Tel : 01 43 35 28 50
Vous êtes ici : Accueil Nos blogs Le blog de Sidonie Des images et un slam