jeudi, 31 août 2017 12:45

CR Valloires 2017

Écrit par

Du 23 au 25 août dernier, des collègues se sont retrouvés à l'abbaye de Valloires sur le thème "Peut-on prier avec son corps ?"
Une participants nous fait revivre la session...

 

La session des "Équipes" du "Nord" à l'abbaye de Valloires

            Pas libre au moment de la session de CdEP à Vichy du 24 au 30 juillet (dommage d'avoir manqué la rencontre de l'ex-SIESC, devenu la FEEC  ̶  la Fédération Européenne des Enseignants Chrétiens  ̶  qui avait justement lieu en France cette année... mais bon, difficile de tout concilier pendant les vacances), je suis tombée sur l'annonce de la session de Valloires, du 23 au 25 août. Le thème est alléchant pour moi : « Prier avec son corps ». On va beaucoup y prier, sûrement, me dis-je ; et puis moi qui ne prie qu'avec ma tête et des mots, je m'imaginais des trucs zen, genre relaxation, taï-chi, et position du lotus... Hé bien, pas du tout, tout faux ! Bien mieux que cela, en fait, trois jours magnifiques, grâce

- au cadre somptueux déjà, l'abbaye de Valloires, dans la vallée de l'Authie, tout près de la Baie de Somme : une abbaye cistercienne fondée au XIIème siècle, et reconstruite aux XVIIème et XVIIIème siècles. Pour ceux qui ne connaissent pas, visite ici : https://www.youtube.com/watch?v=Ap3PgCbn0DI - au début cela concerne les jardins, et à partir de la 13ème minute environ, l'abbaye elle-même ;

- aux deux intervenantes, passionnantes, Anne FOULARD, organiste et musicologue, qui enseigne au conservatoire de musique de Beauvais ; et Christine PELLISTRANDI, historienne et bibliste, qui enseigne au Centre des Bernardins à Paris.

- à toutes les autres personnes venues participer à cette session : environ 36 adultes, presque tous des enseignants ou ayant un rapport de loin ou de près avec l'enseignement, dont presque la moitié d'actifs : 1 les participantsR
et une dizaine d'enfants, de 10 mois (Lison, merveilleusement sage !) à l'adolescence, encadrés par trois jeunes filles. On aurait dit une famille élargie lors d'une cousinade ! L'ambiance est en effet très familiale et conviviale.

            Qu'avons nous fait ? Anne Foulard avait bâti un parcours suivant l'année liturgique, depuis l'Avent jusqu'à l'Ascension, en 10 étapes, qu'elle nous a fait parcourir du mercredi après-midi au vendredi midi, avec passion, compétence, et cette inimitable façon de mettre à notre portée son immense culture musicale, de nous faire paraître simple des choses (tout de même un peu) compliquées, ce qui est la marque des grands pédagogues. C'est merveilleux quand on écoute quelqu'un qui a ce talent ! Pour chaque étape, elle a sélectionné une pièce musicale, dont elle nous a transmis le texte (traduit en français), et dont elle nous a décortiqué, à la façon d'un Jean-François Ziegel, tous les mouvements et les subtilités, le phrasé musical, le rythme.... Dialoguant avec Anne, Christine Pellistrandi nous a ouvert l'esprit à tout ce que les textes contenaient de références bibliques, et notamment (c'est là que le corps intervient) aux allusions aux yeux, aux larmes, à la bouche, au ventre (les reins que Dieu sonde, les "entrailles" d'un Dieu-mère...), etc. Deux voix amies nous ouvrent la Bible et le monde de l'art, pour mieux découvrir et mieux vivre notre humanité concrète disait le dépliant présentant la session, et ce fut tout à fait cela : deux amies nous guidant et nous promenant avec légèreté et compétence sur les chemins de la prière chantée, de la musique sacrée !

            Je ne peux m'empêcher de vous donner deux exemples :   Ÿ la "rosée" de l'Avent, qui vient irriguer et adoucir nos cœurs parfois un peu arides et secs, pour "préparer le terrain" au merveilleux don de Noël : c'est ce qu'exprime l'hymne grégorienne « Rorate coeli desuper » [traduction : Répandez, ô cieux, votre rosée ; et vous, nuages, faites pleuvoir le juste] https://www.youtube.com/watch?v=v2oeVrZWw4c ; Christine nous en a éclairé les paroles, Anne nous l'a fait chanter à plusieurs voix. Nous l'avons repris le jeudi soir dans l'église, Anne nous accompagnait à l'orgue : quand la musique, la voix, les yeux (l'église baroque est superbe, dans la pénombre c'était "magique") portent la prière ... !   Ÿ Pour la Crucifixion, un extrait du « Stabat Mater » de Pergolese : https://www.youtube.com/watch?v=h9ZET0kU9qsDebout, la Mère douloureuse serrait la croix, la malheureuse, où son pauvre enfant était suspendu ], qui exprime toutes les souffrances humaines, et qui résonnait encore à mes oreilles le vendredi devant une "Mise au tombeau" médiévale, à Abbeville.

2 mise tombeau ensembleR 3 détail Marie et JeanR

            Mais nous n'avons pas fait qu'écouter deux conférencières, tous assis sur des chaises : il s'agit de ne pas faire primer l'aspect intellectuel, et il importe qu'une partie de la session soit aussi le lieu d'expression de la main, du corps, de tout l'homme, comme y tenaient l'abbé Jean Castelein et Andrée Vandenbeusch. Tous deux ont beaucoup œuvré pour la vie des "Équipes" dans le Nord, et lancé les rencontres de Valloires, qui ont lieu chaque été depuis plus de 40 ans ; ils voulaient des sessions "équilibrées", et donc nous avons aussi :

- eu deux "veillées", mercredi soir et jeudi soir, drôles (le quizz), émouvantes (le petit spectacle et le diaporama que nous avaient concoctés les enfants, grâce à leurs animatrices), enrichissantes (les documents iconographiques et textes présentés par les uns et les autres) ...

- pu nous promener dans les magnifiques jardins de Valloires, pour ceux qui voulaient ;

- pu faire un atelier théâtre / un atelier papier découpé et collé / un atelier chant et musique ;

- visité longueme4 vitrail MaessierRnt, vendredi après-midi, en fin de session, la très belle église du Saint Sépulcre à Abbeville, dont les vitraux d'Alfred Manessier nous ont été présentés et commentés par Louise Bercez, et par Christine Manessier, la propre fille de l'artiste, venue à notre rencontre. http://www.ina.fr/video/RCC9612136504

            Une célébration avec le père Gérard Lefebvre a terminé cette session. Ceux qui le désiraient ou le pouvaient, se sont encore retrouvés pour un très convivial dîner dans un restaurant ; ceux qui avaient de la route sont repartis après la célébration dans l'église Saint-Sépulcre.5 choeur autelsR

 

 

 

 

 

            Qu'ai-je retiré de cette session ? Comme pour toutes celles auxquelles j'ai participé (depuis Merville en 2000, mon premier contact avec la Paroisse Universitaire, en passant par de nombreuses sessions CdEP d'été, pour les actifs), l'enrichissement est triple :

   - un "tremplin" personnel et spirituel, en cette fin de vacances, et au moment d'aborder la rentrée, une nouvelle aventure, avec élèves, collègues, parents, artistes associés à mes projets ; une session d'été "relance" ma vie spirituelle, ma confiance en Dieu, mon désir de faire de mon mieux pour travailler à sa moisson, à mon petit niveau... De ce point de vue, j'ai vécu la célébration qui a clos notre visite à Saint-Sépulcre, alors que nous nous étions tous en demi-cercle autour du célébrant, tournés vers les bancs de la nef, comme un véritable "envoi"... Redescendant les marches, je me suis dit « Et voilà, c'est parti ! ».  

   - un enrichissement au niveau de la Bible (les Psaumes, notamment) et de la musique ; mais aussi de l'art du vitrail. La parole sacrée, source de ma foi, et l'art sacré, support et expression de la foi, sont des trésors qu'on n'a jamais fini d'explorer. Comme les jardins de Valloires, au fil des saisons, les diverses conférences (et mes lectures), au fil de mes années, sont autant de fleurs et de plantes enrichissant et faisant vivre le jardin de ma foi. « Comme on découvre et comme on a à apprendre à tout âge ! » s'exclamait Laurent en fin de session, et je l'ai vivement ressenti et éprouvé aussi.

   - des rencontres humaines très riches, denses ; pour n'en citer qu'une, l'institutrice avec qui j'ai partagé ma chambre et longuement discuté va sûrement devenir une amie ; en tout cas, je l'espère ! Tous les "habitués" de Valloires, vous les membres de "Équipes enseignantes" du Pas-de-Calais, du Nord, de la Somme, de l'Oise, merci pour votre accueil de la "Parisienne" (enfin : de Saint-Quentin-en-Yvelines, ce n'est pas tout à fait "Paris") qui est venue sans connaître personne.

            Je n'ai qu'un souhait : pouvoir revenir de temps en temps à Valloires ; peut-être pas tous les ans (il y a aussi les sessions d'été de CdEP), mais je reviendrai sûrement... à la rencontre de mes nouveaux amis ! Puissiez-vous venir aussi, si vous le désirez, à telle session ou rencontre de CdEP, et y trouver à votre tour tout ce que j'ai "reçu", à Valloires...      

    

Plus dans cette catégorie : « Sessions d'été 2017
Connectez-vous pour commenter

Abonnement à la Lettre Électronique

Donnez votre adrélec, puis recopiez à droite les caractères apparaissant à gauche.

captcha 

Coordonnées

CdEP - 67 rue du Faubourg St Denis
PARIS Xème
Métro : Château d'eau - Strasbourg St Denis

  • Tel : 01 43 35 28 50
Vous êtes ici : Accueil Actualité de CdEP Au plan national Sessions d'été CR Valloires 2017